Modifier
09
Mar
March 9, 2018, 12:12 am

Hello, world.

Du flou dans ses photos

En photographie, le flou d'arrière-plan est un moyen simple et propre de faire ressortir le sujet. Mais quand on débute en photo et quand cherche comment obtenir du flou d'arrière-plan. Et quand je dis propre, je parle bien sûr du flou à la prise de vue. Pas des bidouilles post-traitement consistant à rajouter un filtre de flou dégueulasse.

J'ai fait une expérience sur le réseau social Mastodon en postant une sélection de 4 photos et en demandant aux gens qui font un peu de photo d'essayer de deviner à quelle ouverture et focale les photos ont été prises. Même si j'ai eu moins de participation que ce que j'espérais, comme prévu, presque toutes les suggestions étaient entre F/2 et F2.8. J'ai aussi un F/4. Or parmi les 4 photos, celle prise avec la plus grande ouverture était à F/5.6. Évidemment ma question était une question piège.

Même si j'avais annoncé la couleur en parlant d'idée reçue en photographie (sans en dire plus), c’était prévisible qu’on pense en priorité aux grandes ouvertures. C’est parce que l'une des premières recommandations qu'on a tendance à nous faire est « Il faut acheter un objectif lumineux! » (comprendre un objectif avec une ouverture assez grande, du genre F/2.8, voire F/1.8). Ce qui n'est qu'à moitié vrai. C'est vrai qu'une grande ouverture permet d'avoir du flou d'arrière-plan. Mais dire qu’il faut un objectif lumineux pour faire du flou d’arrière-plan est aussi faux, dans le sens où ou une grande ouverture n'est pas indispensable pour obtenir une faible profondeur de champs. C'est aussi possible si vous avez déjà investi dans un zoom, encore avec l'objectif en kit avec les boîtiers, qui ouvre généralement à F/3.5-5.6 max (ça peut varier selon les objectifs/constructeurs).

Un peu de théorie

En plus de l'ouverture, il y a d'autres paramètres qui ont une influence importante sur la profondeur de champs. et donc du flou d'arrière/avant-plan. À savoir

  • La taille du capteur : Plus le capteur est grand plus on peut avoir du flou. Mais passons, c'est une valeur fixe.
  • La distance de Mise au Point (objectif/sujet) : Plus à elle courte, plus la profondeur de champ est faible.
  • La distance entre le sujet et l'arrière-plan : Plus l'arrière-plan est loin, plus la profondeur de champ est faible.
  • La focale : Plus la focale est longue, plus le flou obtenu en jouant sur les distances entre son objectif et le sujet, et entre le sujet et l'arrière-plan, sera amplifié. Ce qui ne veut évidemment pas dire qu'on ne peut pas avoir un flou d'arrière plan avec un grand angle (à une ouverture suffisament grande) contrairement aux idées reçues.

A noter que que je donne les focales réelles et non pas leurs équivalent plein-format (mon boîtier étant un format APC-S : Soit entre 1.5x et 1.6x plus petit selon le fabricant. L'équivalent plein format étant la focale utilisée multipliée par ce nombre).

On arrive à obtenir du flou d'arrière-plan même à F/8, en

  • Utilisant une focale assez longue, 55 mm commence déjà à devenir intéressant.
  • Plaçant son sujet assez loin de l'arrière-plan.
  • Se plaçant proche du sujet.

Il faut quand même faire attention à la distance minimale de mise au point de son objectif. Mais en règle générale, ça ne pose pas de problèmes. Il n y pas besoin d'être « collé » au sujet pour que cette technique fonctionne.

Passons aux choses sérieuses

Presque toutes les photos présentées dans cet article ont été prises avec un 55-250mm, mais le 18-55mm suffit à reproduire certains flous. Malgré sa focale plus courte, il a l'avantage d'avoir une distance de mise au point minimale relativement courte (0.25 m pour le 18-55 mm contre 0.81 m pour le 55-250 mm) et d'ouvrir un peu plus (F3.5 contre F/4). Pour les photos à 55 mm, on peut donc utiliser le 18-55 mm et se rapprocher plus du sujet sans le placer en dessous de la distance minimale de mise au point.

Portraits

Commençons par un cas classique, le portrait.

Un portrait à 55 mm F/8

Portrait

Un autre portrait à 186 mm F5.6

Cosplay Portrait

Sur cet second portrait, le fond quasiment uni et plus proche que la première photo, ne permet pas vraiment comparer les photos. On aurait beaucoup plus de flou sur la 2ème photo si elle avait été prise dans les mêmes conditions que la première (arrière-plan loin. De plus les éléments du décor permettent de renforcer le flou).

Le cosplay de Spartan 117 à 55 mm F/4

Cosplay Spartan117

Pour le coup le flou n'est pas flagrant, mais cette photo présente l'avantage d'avoir du flou à la fois en arrière plan et en avant plan (bout du fusil), la mise au point étant faite au niveau du casque donc entre les 2 plans. Avec un arrière-plan situé plus loin, et un fusil plus grand, et/ou plus grande ouverture, on aurait pu obtenir plus de flou à la fois à l'arrière-plan et au premier plan.

Animalier

On peut bien entendu reproduire cette technique en photographie animalière.

Une oie à 250 mm F/5.6

Oie

Un piaf à 250 mm F/5.6 Oiseau

Insectes et plantes

On peut aussi utiliser cette technique en photo d'insectes.

Une abeille à 250 mm F/5.6

Abeille

Une Libellule à 152 mm à F/5

Libellule

Je suis pas spécialement un fan des photos faites à l’ordiphone. C’est l’outil qui fait tout très mal par excellence. Notamment en photographie, contrairement à ce que les fabricants prétendent. Je pense notamment aux restrictions matérielles/physiques (qualité optique médiocre, aucun contrôle sur l’ouverture, focale inchangeable, sensibilité au bruit dûe un capteur de taille ridicule) puisque forcément ce n’est pas un appareil photo…. Mais je vais quand même faire une parenthèse sur la photo à l’ordiphone pour préciser que sur les sujets suffisamment petits, telles que des plantes, on peut quand même obtenir un peu de flou d’arrière-plan en se rapprochant autant que possible du sujet.

Une tentative avec l’ordiphone, à 4.3 mm à F2 (d’après l’EXIF)

Bourgeon et glace

Mais forcément ça ne peut pas fonctionner en portrait vu la taille du capteur et la focale. Et de toute façon, c’est une mauvaise idée de faire des portraits serrés à l’ordiphone, car le grand angle déforme l’image

D'autres types de flous

Il existe en photographie d’autres types de flous dont on peut tirer parti. Parmi lesquels

  • Le flou de mouvement
  • Le filé
  • Zooming et Explozoom
Le flou de mouvement

Comme son nom l'indique sert à restituer le mouvement de son sujet. On utilise le pose longue pendant que le sujet se déplace. À ne pas confondre avec le flou de bougé qu'il faut absolument éviter (Il s’agit du flou sur toute la photo, parce qu’il y a un mouvement involontaire de l’appareil photo pendant la prise de vue.)

Le flou de mouvement s'utilise principalement pour montrer une personne, un véhicule ou autre en mouvement, mais aussi pour ne restituer qu'un mouvement partiel : Choisir son temps de pose de façon à figer le sujet mais conserver le flou de mouvement des éléments les plus rapides qui font partie du sujet (roues de voitures, hélices d'hélicoptère…).

Un hélicoptère du SAMU en vol, à 1/250 s

Hélicoptère

À noter que si le mouvement est assez rapide/le temps de pose assez long, le sujet en mouvement finit par complètement disparaître de la photo. C’est la méthode utilisée en lightpainting pour ne garder que les tracés lumineux, sans que la source de lumière ni la personne qui la manipule, ne soit visible sur la photo.

Le filé

Il s'agit d'un mouvement horizontal contrôlé de l'appareil photo, consistant à suivre un sujet en mouvement, qui passe perpendiculairement à l'objectif, afin de flouter l'arrière-plan et d'essayer d'avoir le sujet aussi net que possible. Le but du filé est de restituer la vitesse.

Cependant le sujet étant en mouvement et l'appareil photo en pose légèrement longue et aussi en mouvement, il ne faut pas d'attendre à netteté parfaite du sujet. C'est l'un des flous les moins simples à reproduire car ça nécessite pas mal d’entraînement pour avoir un filé vraiment réussi.

Tentative du filé à 1/125 s

Filet

J'ai fait un essai par mauvais temps. Pas trop dégueulasse, mais il y a clairement des éléments à améliorer. Il faudrait que je retente par beau temps, avec un temps de pause plus rapide. Parce que monter en ISO, c’est le mal ! Troll à part, mon boîtier supporte vraiment mal la montée en ISO)

Zooming et Explozoom

Il s'agit de changer la focale de son zoom d'un extrême à l'autre pendant le temps de pause. Le zooming consiste à zoomer et l'explozoom à dézommer.

Voici un exemple d'explozoom, ou de zooming (je sais même plus) à la fête foraine, avec des sources de lumière en mouvement.

Tentative de 1 s.

Gravitron Lights

Post suivant Post précédent

Posts en relation

Articles récents